Le Sénat souhaite une mobilisation forte des territoires

Le Sénat souhaite une mobilisation forte des territoires
La mission d’information sur la lutte contre l’illectronisme et pour l’inclusion numérique, créée par le Sénat, a adopté son rapport le jeudi 17 septembre 2020. Elle appelle à une mobilisation des territoires pour la réussite de la politique publique d’inclusion numérique, venant ainsi conforté et confirmer la volonté partenariale portée par le réseau sur notre département.
Colonne Colonne
   

Pour la mission d’information du Sénat sur l’inclusion numérique, l’illectronisme ne disparaîtra pas d’un coup de tablette magique !

Sénat

7 axes sont définis, 45 propositions dans lesquelles vous retrouverez la quasi totalité des  actions que nous travaillons actuellement dans le cadre du réseau départemental:

  1. évaluer plus finement l’exclusion numérique, et mieux cartographier les zones d’exclusion numérique ;
  2. passer d’une logique "100 % dématérialisation" à une logique "100 % accessible" pour les sites publics en ligne ;
  3. proclamer l’inclusion numérique comme priorité nationale et service d’intérêt économique général en dotant d’un milliard d’euros d’ici 2022 un fonds de lutte contre l’exclusion numérique, afin de couvrir la totalité du territoire du pass numérique et de mobiliser les territoires ;
  4. repenser l’offre et l’architecture de la médiation numérique, en visant l’autonomie numérique, avec des "sentinelles de l’illectronisme" pour mieux repérer les personnes éloignées du numérique ;
  5. combattre plus efficacement l’exclusion par le coût, angle mort de la Stratégie nationale pour un numérique inclusif, avec un chèque-équipement, destiné à la location ou à l’achat d’un équipement de préférence reconditionné, à la lutte contre l’obsolescence programmée des ordinateurs et des logiciels, et à la reconnaissance du droit à la connexion à Internet ;
  6. construire une "Éducation nationale 2.0" en rendant obligatoire la formation à l’utilisation des outils numériques pédagogiques pour l’ensemble des enseignants ;
  7. créer un "choc de qualification" au numérique dans les entreprises, en particulier les PME-TPE, les commerçants et artisans, avec un crédit d’impôt pour la formation au numérique.

Vous pouvez retrouver les 45 propositions pour faire de la lutte contre l’illectronisme une des priorités nationales dans le rapport rapport complet.

http://www.senat.fr/rap/r19-711/r19-711.html